AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 black water - capucine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

welcome to lonwook
◊ MESSAGES : 71
◊ PRENOM/PSEUDO : Mathilde.
◊ CREDITS : Furiedheart. - Tumblr.
◊ AVATAR : Zoe Saldana.

Feuille de personnage
⊹ votre club:
⊹ vos relations:

MessageSujet: black water - capucine.   Lun 28 Sep - 23:13

Souvent Naira se pose des questions sur le métier d'avocat, elle se demande à quel moment la motivation peut arriver pour venir en aide à des foutus criminels. Par exemple, elle n'arrive pas à concevoir comment quelqu'un de normal peut en venir à défendre un pédophile comme ça doit arriver à quelques-uns d'entre eux. Même pour tout l'argent du monde, Naira refuserait l'offre, préférant probablement couper la bite du type au lieu de le laisser repartir librement dans les rues tel un citoyen lambda. Quelques fois, elle a du mal à se contenir, trop franche pour pouvoir prendre sur elle ses commentaires sur le boulot merdique que les avocats pratiquent et elle se demande même combien de temps il leur faut pour avoir du mal à se regarder dans un miroir. Disons qu'elle n'a jamais compris l'attrait de ce métier, sauf éventuellement de défendre des personnes dans le besoin et des gens dont on peut prouver l'innocence et sur qui une enquête a été menée à charge sans réelles preuves concrètes. Oui, là, Naira peut comprendre l'envie. Question de justice, c'est normal. Mais défendre un type alors que tout le monde sait qu'il a buté quelqu'un, ça, Naira a du mal à le concevoir. Certes, certains meurtres sont commis pour des raisons - presque - valables, mais d'autres sont commis pour des raisons qui ne servent qu'à l'intérêt du tireur et non pas à une cause humaine utile. Reyes a pourtant elle aussi déjà tiré sur des gens, mais les circonstances étaient différentes, c'était une question de vie et de mort et elle avait ses ordres. Naira a tué des gens pour défendre son pays et non pas parce qu'un type lui a collé un poing au visage. Là est la différence. La brune n'a d'ailleurs jamais hésité à faire part de cet avis à Capucine, une de ses plus vieilles amies qui est, accessoirement, avocate. Naira se demande pourquoi elle a accepté de défendre Wane, se demande si elle a bien compris qu’il a en effet commis le meurtre pour lequel il était accusé. Et si elle ne l’a pas compris, alors elle se demande comment son amie peut être aussi naïve que ça. Peut-être que l’avis de Naira est biaisé par son métier, mais surement aussi qu’elle n’a pas tort, parce qu’elle n’a absolument aucun doute sur la culpabilité du Sons.

D’ailleurs les deux femmes ont beau être amies, bizarrement, quand leurs rencontres se passent au poste de police, les choses dégénèrent assez rapidement. Ne serait-ce qu’à cause du fait que Naira a une sainte horreur des avocats, peu importe qui ils peuvent être, elle a envie de les cogner à chaque fois qu’ils ouvrent la bouche. Que ce soit Capucine ou un autre. Tous les mêmes à ses yeux quand ils arrivent avec leurs grands airs. A chuchoter à l’oreille de leurs clients de se taire. Evidemment, mieux vaut qu’ils arrêtent de causer plutôt que dire des choses qui les foutraient encore plus dans la merde. Probablement que devenir flic n’était pas la meilleure idée, mais au moins son seuil de tolérance face à la connerie humaine s’est développé en un rien de temps. On dit que les gens s’assagissent avec l’âge, Naira n’en est pas aussi sûre. « Tiens, Marshall, qu’est-ce qui nous vaut l’honneur de cette visite ? » Lui lance Reyes en haussant les sourcils avant de croiser les bras sous sa poitrine, un air détaché sur le visage. Non : copine dans la vie, beaucoup moins au travail. Faire la part des choses, c’est la base quand on est flic sinon Naira arrêterait le premier con venu qui la gonflerait et ça serait forcément contre-productif. « Encore venue innocenter un assassin ? » Ajoute-t-elle en souriant sachant pertinemment qu’elle n’est pas venue pour ça puisque personne n’a été inculpé pour meurtre dans la semaine, mais quand même, elle ne retient pas les piques qui lui échappent des lèvres. Dans le fond, ce qu’elle dit n’est pas méchant et Capucine n’a pas vraiment de quoi le prendre pour elle. Naira est tout simplement énervée. Après tout Wane a été blanchi pour un crime qu’il a commis et ça, Reyes a du mal à bien le prendre. Trop fière pour accepter la défaite, voilà le fond du problème entre les deux jeunes femmes. Quoi que, Capucine doit certainement s’en moquer. Après tout, elle n’a fait que son travail, aussi pourri soit-il. « Ou t’es juste venue voir si on pouvait te filer du boulot ? » Il est vrai que Naira s’interroge sur la présence de Capucine dans les parages, après tout, personne ne l’avait appelé en tout cas pas à sa connaissance.

_________________
in my dark times i've still got some problems i know. driving too fast but just moving too slow. and i've got something i've been trying to let go of pulling me back every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

welcome to lonwook
◊ MESSAGES : 567
◊ PRENOM/PSEUDO : sparrow
◊ DOUBLE-COMPTE : jay cassidy et dana ashcroft
◊ CREDITS : ©smoaks(ava), ©tumblr (sign)
◊ AVATAR : nina dobrev

Feuille de personnage
⊹ votre club: aucun.
⊹ vos relations:

MessageSujet: Re: black water - capucine.   Mar 29 Sep - 0:24



c'est curieux, ces choses qu'on croyait terrifiantes et qui ne font plus peur une fois qu'elles nous tombent dessus ≡ song.

Il parait que seule la vérité compte. Qu'on ne peut pas se mentir et mentir aux autres éternellement. Mais parfois, un mensonge ne vaut pas mieux ? La vérité fait mal, elle blesse. Certains préfèrent vivre dans le mensonge, parce que regarder la vérité en face, c'est trop difficile à gérer. Capucine était de celle qui n'aimer qu'on lui mente et qui essayait au mieux, de toujours vivre dans le réel. Seulement voilà, nous savons tous que les sentiments, la passion, l'amour et même l'amitié, fausse notre jugement. On veut croire qu'une personne chère nous dit la vérité, parce que c'est ce qu'elle est censée faire. Le contraire détruirait tout. Un morceau de nous même en serait fortement affecté. Et si on ne peut faire confiance à nos proches, alors nous ne pouvons faire confiance à personne, n'est-ce pas ? Capucine vivait sans doute dans un monde trop beau, loin des tragédies de la vie et des gens pourris. Mais elle préférait. Au moins, elle n'était pas déçue, pas malheureuse. Mais la belle ne se faisait pas d'illusions, se voiler la face de cette manière ne lui rendait pas service et le jour où elle ouvrirait les yeux, elle tomberait sans doute de très haut. Wane, elle préférait le croire innocent même si les doutes étaient présents. Parce que la brunette ne pouvait pas l'imaginer tuer quelqu'un, malgré le club, malgré ce qu'il est. Ce serait avoir aimer un meurtrier, ce serait avoir laisser sa soeur épouser un criminel. Ce n'était pas envisageable.

La belle marchait dans le couloir du poste de police de la ville. Depuis un mois, elle le connaissait par coeur, l'ayant arborer plus d'une fois. Il fallait qu'elle récupère les derniers document concernant Wane, pour finir son dossier et l'envoyer au juge. Habillée d'une petite robe rouge cintrée, ses talons claqués sur le parquet vieilli du lieu. Elle eut à peine le temps de rentrer dans la pièce principale qu'une voix familière se fit entendre. « Tiens, Marshall, qu’est-ce qui nous vaut l’honneur de cette visite ? » Naira. La jeune femme leva les yeux vers la métisse, arquant légèrement un sourcil. Les demoiselles se connaissaient bien. Elles avaient un passé commun, les bikers et la fuite, autant dire que ça rapproche et même si Capucine l'appréciait plus que nécessaire, leurs entrevues étaient souvent électriques, surtout dans le monde du travail. Avocat, flic, ça ne fait pas forcément bon ménage. « Encore venue innocenter un assassin ? » Un léger sourire ironique fit son apparition sur le visage de Capucine et elle stoppa sa course face à Reyes. « Ravie de te voir aussi Naira. » La belle préférait prendre tout cela à la rigolade, les disputes, ce n'était pas trop son genre. « Et non, pas cette fois. Mais tu sais, je défends pas toujours les criminels. D'ailleurs, je n'en ai jamais défendu. » Là, elle faisait référence à Wane, parce qu'elle savait que le sujet viendrait rapidement sur le tapis, d'ailleurs, c'était bien ce dont elles étaient en train de parler non ? Sous des airs de sous entendus. « Ou t’es juste venue voir si on pouvait te filer du boulot ? » Capucine finit par lui montrer le dossier qu'elle avait entre les mains, celui du bikers. « Je suis simplement venue récupérer les papiers qui me manque pour le juge. Le rapport de police et les photos de la scène de crime. Étrangement, j'ai appelé plusieurs fois pour qu'on m'envoie les copies mais personne n'a daigné le faire. »  Capucine finit par jeter le dossier sur le bureau de son amie et croisa ses bras sous sa poitrine. « Pour ton information, j'ai la conscience tranquille, par contre toi, je ne suis pas certaine. Il parait que les flics pourris, ça court dans ce bureau. » La belle fit le tour de la pièce du regard, cherchant un visage famillié. Celui de Nino, l'adjoint. Elle, dans le genre je suis pourrie jusqu'à la moelle, elle gagnait haut la main. « J'ai simplement défendu Wane, t'en aurais fait sans doute autant pour Korben. » Sa voix se mit à se radoucir quelque peu, finit les sous entendus méchants. Capucine n'avait pas envie de se disputer avec Naira. Elle espérait qu'il en soit de même pour elle. Après tout, elle aussi était sortie avec un biker, une vraie tête d'ange.

_________________


    have you lost your mind ? tell me when you think we crossed the line, no more drugs for me, pussy and religion is all i need. grab my hand and baby we'll live a hell of a life.


Dernière édition par Capucine Marshall le Ven 2 Oct - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

welcome to lonwook
◊ MESSAGES : 71
◊ PRENOM/PSEUDO : Mathilde.
◊ CREDITS : Furiedheart. - Tumblr.
◊ AVATAR : Zoe Saldana.

Feuille de personnage
⊹ votre club:
⊹ vos relations:

MessageSujet: Re: black water - capucine.   Mar 29 Sep - 19:02

Naira connait Capucine depuis longtemps, en même temps, quand on grandit à Lonwook, on connait à peu près tout le monde. Que ce soit de simples connaissances ou des amis, tout le monde se connait et s’apprécie plus ou moins. Cela dit, les deux jeunes femmes se connaissent plus particulièrement grâce à leurs ex petits-amis respectifs. Elles se ressemblent un peu, dans leur façon de faire certaines choses. En effet, elles ont un point commun : elles ont toutes les deux fuis Lonwook à un moment ou à un autre. D’ailleurs, quand Capucine a parlé à Naira de son désir de partir, Reyes l’a soutenu dans sa décision. Elle comprenait ce que c’était de vouloir faire le vide, s’éloigner, reprendre ses esprits loin de cette ville où tous les regards sont biaisés par les Sons. On ouvre les yeux quand on s’éloigne, on se rend compte que la vie n’est en fait pas aussi paisible qu’on pouvait l’imaginer. La différence entre les deux est tout de même la durée de leur absence : Capucine n’est partie qu’un an tandis que Naira est partie pendant onze ans. L’impression que laisse Marshall à Naira est que son éloignement de la ville n’a servi à rien. Parce que si elle n’est revenue pour pouvoir innocenter Wane, alors franchement, elle aurait dû rester à New-York. Ça aurait permis à la ville d’avoir un criminel de moins. Probablement qu’il n’aurait fait tant de taule que ça, les Sons arrivent toujours à s’en sortir sans trop de dégâts. Peu importe ce qu’ils ont bien pu faire, ils trouvent toujours un moyen de s’en sortir, avec ou sans aide, c’est terrible. Et si Capucine se met en plus à aider leur cause, Naira risque de franchement mal le prendre, surtout après le fait que Wane se soit marié avec sa sœur. Enfin bon, si Capucine arrive à l’accepter, alors c’est tant mieux pour elle.

Actuellement, dans le poste de police, Naira a beau lancé des piques à Capucine, le but n’est pas d’être méchante avec elle, mais tout simplement lui ouvrir les yeux à la connerie qu’elle a fait. Et visiblement, Marshall pense vraiment que Wane est innocent et juste pour lui prouver le contraire, Naira a envie de lui repasser tous les éléments qu’ils ont contre lui pour lui montrer qu’il a tout simplement été mis hors de cause grâce à elle, parce que sans elle, il ne serait certainement pas dans la même situation. Quoi qu’elle puisse en dire, elle a beau vouloir être aveugle, Naira ne le lui permettra pas. « T’as jamais défendu de criminel ? Tu sais que je me demande si t’es vraiment sérieuse quand tu dis ça, parce que si c’est le cas alors t’es vraiment aveuglée par tes foutus sentiments, Capucine. » Et Naira pense tout ce qu’elle vient de lui dire. Elle a envie que son amie connaisse la vérité, qu’elle ne se laisse pas convaincre à cause du passé qu’elle a pu partager avec Wane. Ce serait vraiment con de sa part. Certes, chacun trouve midi à sa porte, mais quand même, faut pas déconner non plus. « En même temps, faut demander aux bonnes personnes. Je vais te le donner ton dossier. » Dit Naira en soupirant, laissant Capucine un instant pour aller chercher une copie du dossier. Visiblement, le boulot a été fait, mais ses collègues ont surement eu autre chose à faire que de se prendre la tête à lui envoyer. Et Naira les comprend très bien. Quand Reyes revient, elle n’apprécie pas vraiment les accusations de son amie, parce que s’il y a bien quelque chose qu’elle n’aime pas, c’est d’être accusé d’un truc qu’elle n’a pas fait. « T’es en train de me dire que je suis une flic corrompue ? Figure-toi que tous les flics de ce bureau ne le sont pas, en tout cas, c’est pas mon cas. Si je l’étais je serais en train de le défendre, ton ex, pas en train de l’enfoncer. » Le ton qu’elle emploie montre clairement son agacement, pas du genre à cacher son ressenti et encore moins envers Marshall. Naira sourit quand elle entend Capucine utiliser Korben pour se sortir de la situation. Vraiment ? C’est le seul argument qu’elle a trouvé. « C’est là que tu te trompes, Capucine, si Korben était accusé de meurtre et que toutes les preuves allaient dans son sens, alors non, je n’irai pas le défendre. On paie ses erreurs, c’est comme ça dans la vie. » Et ça, Naira le pense vraiment. En plus elle et Korben ne sont pas vraiment en bon terme, alors pas moyen qu’elle aille sauver le cul de son ex. Naira serait plutôt du genre à aller le voir pour lui dire le fond de sa pensée. « Tu crois vraiment qu’il est innocent ? » Finit-elle par demander, réellement curieuse quant à la réponse de son amie. Et pour le coup, Naira a beau être flic, elle n’ira pas utiliser cette conversation contre son amie. Elle veut tout simplement savoir son avis. Pour être sûre.

_________________
in my dark times i've still got some problems i know. driving too fast but just moving too slow. and i've got something i've been trying to let go of pulling me back every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

welcome to lonwook
◊ MESSAGES : 567
◊ PRENOM/PSEUDO : sparrow
◊ DOUBLE-COMPTE : jay cassidy et dana ashcroft
◊ CREDITS : ©smoaks(ava), ©tumblr (sign)
◊ AVATAR : nina dobrev

Feuille de personnage
⊹ votre club: aucun.
⊹ vos relations:

MessageSujet: Re: black water - capucine.   Ven 2 Oct - 0:10



c'est curieux, ces choses qu'on croyait terrifiantes et qui ne font plus peur une fois qu'elles nous tombent dessus ≡ song.

« T’as jamais défendu de criminel ? Tu sais que je me demande si t’es vraiment sérieuse quand tu dis ça, parce que si c’est le cas alors t’es vraiment aveuglée par tes foutus sentiments, Capucine. » Peut être que oui, peut être que non. C'était ça le problème, Capucine ne savait pas. Est-ce qu'elle gérait tout ça parce que dans le fond, elle craquait toujours le biker ? Ou parce qu'elle faisait son boulot ? Il était sûr en tout cas, que la jeune femme n'avait pas l'esprit tranquille là dessus. Mais elle n'avait pas envie de se l'avouer, parce que le faire serait dire qu'elle avait encore des sentiments pour lui. Wane était maintenant marié avec sa soeur, Romy et donc, cela faisait de lui un homme inaccessible. Elle ne voulait pas blesser sa soeur, elle ne voulait blesser personne et pour le coup, Capucine s'oubliait un peu. Trop souvent même. La belle avait toujours essayé de faire en sorte que tout le monde soit content, à en oublier presque son bonheur à elle. Qu'importe de toute façon, elle allait bientôt repartir à New York. Un mois déjà ici et sa vie partait en lambeau, il fallait qu'elle quitte une bonne fois pour toute Lonwook. « Qu'importe ce que je ressens Naira, ça n'a pas d'importance. C'est ce que je crois. Si tu ne croyais pas en ton boulot, à tes convictions et à ton instinct, alors ça ne marcherait pas. Tu ne peux pas être un robot à arrêter des gens, juste parce que les preuves ou alors les témoignages te disent qu'il est coupable. » Capucine croyait vraiment que le jugement de chacun était propre et qu'il comptait sur ses choix et ses décisions.
Finalement, Reyes finit par partir pour le foutu dossier et revint avec dans les mains. « T’es en train de me dire que je suis une flic corrompue ? Figure-toi que tous les flics de ce bureau ne le sont pas, en tout cas, c’est pas mon cas. Si je l’étais je serais en train de le défendre, ton ex, pas en train de l’enfoncer. »  Capucine souffla longuement avant de lever les yeux au ciel. Bien entendu qu'elle ne parlait pas d'elle. Elle parlait de Nino. Mais Naira semblait bien agacer par ses propos. Qu'importe, Capucine était déjà épuisée par cette conversation sans fin et qui visiblement, ne mènerait à rien. Mais elle continua tout de même en évoquant Korben. Sans doute un sujet qui fâche puisque Naira relança de plus belle. Vraiment, c'était agaçant. « C’est là que tu te trompes, Capucine, si Korben était accusé de meurtre et que toutes les preuves allaient dans son sens, alors non, je n’irai pas le défendre. On paie ses erreurs, c’est comme ça dans la vie. » La belle fronça les sourcils. Sans doute que son amie était trop dure avec les gens et Capucine le constatait peu à peu au vue de ses paroles. « Il n'y a aucunes preuves contre Wane, c'est ça que tu ne comprends pas. Rien. Sinon, crois moi que je n'aurais pas gagner ce dossier ! Seulement des accusations parce que tout le monde ici les utilisent pour chaque meurtre dans cette putain de ville ! » Elle avait légèrement haussé le ton. Ce n'était pas dans ses habitudes mais elle était agacée. Agacée, parce qu'elle avait l'impression de revenir un an en arrière et comme toujours, elle le défendait. Capucine savait pertinemment pourtant, que Wane pouvait avoir un mauvais fond, que tout ça, le club, c'était mal mais elle appréciait à se dire aussi, qu'ils avaient du bon dans cette ville. Que sans eux, Lonwook ne serait pas pareil.

« Tu crois vraiment qu’il est innocent ? » Le ton était plus posé et Capucine se détendit légèrement. Elle posa ses mains sur le bureau derrière son dos et se mit à regarder ses pieds. Comme si, ils allaient pouvoir l'aider à trouver une bonne réponse. Oui, comme si. « Je crois simplement qu'il n'y a rien qui prouve le contraire. Si vous arrivez à apporter des preuves irréfutables qu'il l'a vraiment tué, alors oui, peut être que je changerais d'avis mais pour le moment ce n'est pas le cas. Je défends simplement un client. » La belle finit par lever les yeux vers son ami, le visage tout de suite plus triste. Capucine, elle n'arrivait pas vraiment à cacher ce qu'elle ressentait, ça se voyait direct sur ses traits. Elle continua tout en inspirant profondément. « Tu sais, ça m'a vraiment blessé d'apprendre que Romy et lui était mariés. J'ai loupé un grand épisode là et je ne comprends toujours pas ce qu'il a bien pu se passer durant cette année. J'étais tellement loin, tellement loin de tout. » Nouvelle inspiration. « Sans doute que oui, peut être, j'aurais du mal à croire qu'il est pu faire ça parce que j'ai toujours de l'affection pour lui mais c'est difficile pour moi de faire comme si y avait rien eu entre nous, parce que y a bien eu quelque chose, c'était intense et ça me hante encore. Je suis pas partie parce que je l'aimais plus, je suis partie parce que cette vie, cette ville m'étouffait. Alors sans doute que la page sera difficile à tourner mais je dois le faire. » Capucine avait envie de pleurer mais elle se retenait. « Je sais pas si t’arrivera un jour à me comprendre mais j'en ai marre qu'on me juge pour ce que je fais. »

_________________


    have you lost your mind ? tell me when you think we crossed the line, no more drugs for me, pussy and religion is all i need. grab my hand and baby we'll live a hell of a life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

welcome to lonwook
◊ MESSAGES : 71
◊ PRENOM/PSEUDO : Mathilde.
◊ CREDITS : Furiedheart. - Tumblr.
◊ AVATAR : Zoe Saldana.

Feuille de personnage
⊹ votre club:
⊹ vos relations:

MessageSujet: Re: black water - capucine.   Dim 4 Oct - 15:15

Tous les arguments que les deux jeunes femmes peuvent se balancer au visage sont vrais : les deux pensent qu’elles disent la vérité, parce que leurs deux avis ne sont pas les mêmes. C’est simple, mais chacune veut avoir raison, ce qui en définitif rend les choses beaucoup plus compliquées. Naira ne sait pas si Capucine se laisse aveugler par ses sentiments, si elle est trop naïve ou si elle a raison. Sauf qu’elle penche pour les deux premières options et éloigne bien vite la dernière. Sur un point, Capu a raison : les preuves sont insuffisantes, parce qu’elles le sont toujours quand il s’agit d’un Sons. A croire que des putains de lutins viennent toujours dégager des documents, falsifier des papiers, bref : bouger les choses en leurs faveurs. C’est toujours le cas, ça l’a toujours été et ça le sera toujours. Naira n’a même pas besoin d’y réfléchir, elle sait très bien que les choses stagneront à vie. La peine maximum qu’ils peuvent faire doit être de cinq ans. Surement trop malins. Oui, ça doit être ça. On pourrait aussi mettre tout ça sur le dos de la chance. Mais Naira sait parfaitement que ça n’a rien à voir, c’est juste que toute la ville croit faire une bonne action. Ils ont parfois raison : les Sons ne veulent aucun mal à Lonwook, si ce n’est protéger la ville, mais ils doivent la protéger d’eux-mêmes, à cause de leurs fréquentations merdiques et de leurs affaires illégales qui ne leur causent que des emmerdes. Voilà le fond du problème. Naira se demande si elle serait vraiment capable d’arrêter Korben et le foutre en taules : peut-être, peut-être pas, mais dans les deux cas elle n’hésiterait pas à piquer une crise, même si elle est censée en avoir rien à foutre. Elle peut jouer à la je-m’en-foutiste insensible autant qu’elle le voudra, les faits sont là, elle péterait un plomb avant de faire quoi que ce soit contre lui. Mais plutôt crever que l’avouer à haute voix. Les rumeurs s’envolent beaucoup trop vite dans le coin, ici, les murs ont des oreilles alors Naira préfère se taire.

« T’as raison, Capucine, mais justement, ici, mon instinct m’affirme que Wane n’est pas blanc comme neige comme tu peux bien le penser. Si ça se trouve, tu as raison, mais je n’y crois pas. » Là était la vérité aux yeux de Naira. Les deux arrivent à hausser légèrement le ton, sans jamais trop en faire, préférant probablement que cette conversation reste entre elles plutôt que tous les flics du coin soient au courant de leur échange. La plupart n’ont pas inventé la poudre et sont franchement beaucoup trop cons pour avoir le droit de se trimballer avec un flingue à la ceinture en dehors du poste de police. Mais ça, c’est un autre débat sur lequel Naira ne finira jamais de parlementer. « Mais arrête un peu, tu vas me faire chialer ! Bientôt tu vas me dire que les Sons sont des victimes de la société. T’es pas bien ou quoi ? J’y suis pour rien s’ils arrivent à foutre le bordel en moins de deux minutes quand ils s’y mettent. » Tu parles que tous les gens de la ville les blâment de tout, la plupart sont capable de dire tout et n’importe quoi pour pouvoir éviter d’avoir les côtoyer de plus près que nécessaire. Bientôt, Capucine allait dire à Naira que les Sons sont des enfants de chœurs et qu’ils sont JUSTE tous mécaniciens et fans de Harley. Comme si ces conneries étaient vraies. « Tu comptes tous venir les défendre à chaque fois qu’ils sont accusés de quelque chose ou tu feras toujours ça rien que pour Wane ? Histoire que je sache si je dois m’attendre à te croiser encore plus souvent dans le coin. » Oui, parce que Naira se demande si Capucine ne croit qu’en Wane ou si elle croit aussi en tous les Sons. Parce qu’elle semble vouloir les défendre tous alors bon, Naira espère qu’elle aura une bonne grosse compensation et elle ferait mieux de s’installer en ville définitivement parce qu’elle aura du boulot assez souvent sans avoir besoin de défendre d’autres personnes.

Naira écoute ensuite Capucine répondre à sa question, posée sur un ton beaucoup plus posé. Parce qu’à quoi bon se prendre la tête pour eux ? Ça ne servait à rien et c’était une véritable perte de temps. Visiblement aucune des deux n’est prête à changer d’avis. Puis Naira se calme totalement quand elle entend Capucine lui raconter son ressenti depuis son retour. C’est clair qu’apprendre que sa sœur s’est mariée avec son ex ne doit pas être agréable. Naira compatit d’autant plus quand Marshall lui dit qu’elle n’est pas partie à cause de Wane, mais bien à cause de Lonwook : ça, Naira le comprend très bien. Elle était partie pour les mêmes raisons et aujourd’hui, elle arrive à comprendre elle aussi tout ce qu’elle a pu perdre en voulant tout simplement fuir cette ville. « Je te comprends mieux que tu ne le penses, Capucine. Tu devrais déjà le savoir. » Lui répond Naira, penchant sa tête sur le côté. « Je suis partie pour les mêmes raisons que toi il y a quinze ans et quand tu reviens, ça fait toujours un choc, peu importe la durée pendant laquelle tu es partie. » Un an ou onze, au final, ça revient au même : les choses changent pendant votre absence. « Quand je suis revenue, on m’a dit que Korben avait été marié. Tu crois que ça m’a fait plaisir ? Mais tu peux rien y faire, parce qu’au final : c’est de ta faute, c’est toi qui es partie, c’était TA décision. Tu peux pas revenir dessus. » Non, on n’est pas dans un film où on peut remonter dans le temps à sa bonne guise pour refaire les choses correctement. « Tu sais, je crois bien que s’ils se sont mariés tous les deux, c’est parce que c’est le seul moyen qu’ils ont trouvé pour encaisser ton départ. » C’est la vision de Naira, peut-être qu’elle a tort, mais elle, elle était en ville quand tout ça est arrivé et cette version ne lui semble pas plus tordue qu’une autre.

_________________
in my dark times i've still got some problems i know. driving too fast but just moving too slow. and i've got something i've been trying to let go of pulling me back every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
welcome to lonwook

MessageSujet: Re: black water - capucine.   

Revenir en haut Aller en bas
 

black water - capucine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est l'histoire d'un mec.. Black-mamba.
» black-tonetone
» Ma liste Black Templar pour le tournoi du Mesnil
» Chapitre de motards / Désormais des black templars :)
» mono black Discard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ TROUBLE IN THE CHAOS :: ~ PART THREE :: quartier lincoln :: lonwook police departement-